Surdité neurosensorielle partielle

Vous avez des difficultés à entendre les sons aigus ? L'histoire fictive d'Elizabeth est basée sur les expériences typiques de personnes souffrant de surdité neurosensorielle partielle sur les sons aigus. Si l'expérience d'Elizabeth est similaire à la vôtre, un système de stimulation électro-acoustique (EAS) pourrait vous aider à entendre.

Surdité neurosensorielle des sons aigus
Surdité neurosensorielle des sons aigus

À propos d'Elizabeth

Elizabeth souffre de surdité neurosensorielle des sons aigus, ce qui signifie qu'elle peut entendre les sons graves, comme les voix masculines, mais la majorité de sons aigus, comme les voix féminines ou un bruit de sonnette, sont étouffés ou inaudibles. Ce type de perte auditive est courant et peut être traité avec un système de stimulation électro-acoustique (EAS).

Changements subtils

« En y réfléchissant avec du recul, je dirais que je n'ai pas eu de révélation précise où j'ai réalisé que je souffrais de perte auditive. La plupart du temps, je pouvais discuter sans difficulté. Si je manquais quelque chose, mon mari me le répétait. J'utilisais mon téléphone tout le temps, même si j'activais le haut-parleur pour mieux entendre. »

« Au fil du temps, j'ai trouvé de plus en plus difficile de suivre les conversations, particulièrement dans les environnements bruyants, comme un restaurant animé. J'entendais relativement bien mon mari, mais j'avais des difficultés à comprendre les voix des femmes. Lorsque l'on rentrait d'une soirée, je me sentais psychologiquement épuisée d'avoir fait l'effort d'écouter. »

Un problème courant

« Et puis, un soir, lors d'un dîner, une nouvelle connaissance a remarqué mes difficultés. Elle était médecin généraliste et pensait que je pouvais souffrir de perte auditive. Elle m'a recommandé de consulter un spécialiste de l'audition qu'elle connaissait. J'ai été décontenancée et, pour être honnête, embarrassée. Elle m'a assurée que la perte auditive était quelque chose de très commun et que, comme moi, la plupart des gens ne réalisent même pas qu'il existe des solutions. »

« Elle m'a assurée que la perte auditive était quelque chose de très commun et que, comme moi, la plupart des gens ne réalisent même pas qu'il existe des solutions. »

 

Ce qui manque

« Après quelques tests auditifs, mon régleur a déterminé que je souffrais d'une « perte auditive partielle » assez significative. Cela signifiait que je pouvais entendre les sons graves, comme la voix de mon mari, mais que tous les sons aigus, comme les voix de femme, le miaulement d'un chat ou le gazouillis des oiseaux, tous ces sons étaient étouffés ou inaudibles. Mon ORL n'a pas pu déterminer avec exactitude ce qui a causé ma perte auditive, mais il m'a dit qu'il pouvait s'agir de quelque chose dans ma famille, ou d'une conséquence de tout le bruit auquel j'ai été exposée en tant que responsable d'une salle de concert très fréquentée. »

« Je pouvais entendre les sons graves, mais tous les sons aigus, comme les voix de femme, le miaulement d'un chat ou le gazouillis des oiseaux, étaient étouffés ou inaudibles. »

Rétablir l'équilibre

« J'ai essayé des aides auditives pendant de nombreuses années, mais je n'ai jamais vraiment eu l'impression qu'elles étaient adaptées. Petit à petit, j'ai vraiment remarqué tous les sons que je manquais. Avec les aides auditives, trouver l'équilibre entre les sons graves et aigus était très compliqué, car j'avais besoin de beaucoup augmenter le volume pour les sons aigus. »

« Mon ORL m'a conseillé d'envisager un système EAS. Il m'a expliqué que l'EAS (stimulation électro-acoustique) combine la stimulation via un implant cochléaire pour les sons aigus et l'amplification acoustique via une aide auditive pour les sons graves. Cette approche hybride pouvait restituer mon audition sur l'intégralité du spectre sonore. »

Franchir l'étape suivante

« Avec mon mari, nous sommes allés chez un médecin ORL. Elle nous a expliqué que l'implant serait placé sous ma peau, derrière mon oreille, tandis que l'audio processeur serait porté sur mon oreille, avec une petite oreillette, comme pour mes aides auditives. La spécialiste nous a dit que certaines personnes perdent leur audition résiduelle pendant l'intervention chirurgicale. Mais elle nous a également expliqué que l'EAS est conçue pour protéger autant que possible mon audition naturelle et qu'il est très probable que je puisse toujours entendre naturellement les sons graves. »

« Ma famille m'a beaucoup soutenue, mais j'hésitais encore et ne cessais de reporter ma décision. Puis une nouvelle formidable est arrivée : ma fille était enceinte. J'étais folle de joie ! J'ai alors su que je ne pouvais pas manquer le rire de mon premier petit-enfant. Après une nouvelle discussion avec mon spécialiste, j'ai décidé que l'EAS était ma meilleure chance. »

Un son clair et net

« L'opération s'est déroulée relativement rapidement ; j'étais rétablie le jour même et j'ai pu rentrer le lendemain matin. J'avais hâte d'être au jour de l'activation, je voulais tester mes nouvelles oreilles ! Lorsque mon régleur a activé mes implants pour la première fois, c'était stupéfiant. Bien que les sons me semblaient étranges dans un premier temps, et certains des sons graves étaient même moins forts qu'auparavant, je percevais nettement des sons aigus que je savais n'avoir pas entendus depuis des années. »

« Lorsque j'ai entendu ma petite-fille pour la première fois, j'ai su que je n'échangerais mon audition pour rien au monde. »

Le bon choix

« Après seulement quelques mois, j'étais très à l'aise avec ma nouvelle audition. Mes exercices de rééducation quotidiens m'ont aidée à faire progresser rapidement mes capacités d'écoute. La décision de me faire implanter a été un changement considérable, mais lorsque j'ai entendu ma petite-fille pour la première fois, j'ai su que je n'échangerais mon audition pour rien au monde. »

 Pourquoi Elizabeth a choisi MED-EL

Audition résiduelle


Conserver l'audition qu'elle possédait encore était l'une des principales préoccupations d'Elizabeth dans son projet d'implantation cochléaire. Avec ses électrodes souples et courtes, le système EAS de MED-EL est conçu pour préserver l'audition résiduelle, ce qui était la principale exigence d'Elizabeth.

Parole dans le bruit


Ne pas pouvoir comprendre la majorité des conversations a socialement isolé Elizabeth et l'a empêchée de se connecter au monde qui l'entoure. Un implant cochléaire MED-EL lui a permis de reprendre suffisamment confiance en elle pour retrouver ses amis dans des environnements bruyants, comme les restaurants et les cafés.

Simplicité d'utilisation


Elisabeth ne voulait pas avoir à modifier constamment les paramètres et à utiliser des gadgets compliqués. Elle préférait nettement la gestion automatique du son (Automatic Sound Management), la technologie  MED-EL qui s'adapte automatiquement aux situations d'écoute sans action particulière de la part de l'utilisateur.

Compatibilité


Elizabeth savait que les audio processeurs d'implant cochléaire évoluent rapidement. Elle voulait être sûre de pouvoir bénéficier des technologies les plus récentes. MED-EL est la seule entreprise qui assure la compatibilité de ses audio processeurs avec les précédentes générations d'implants commercialisées depuis plus de 20 ans. 

Sécurité IRM*


Elizabeth avait déjà subi plusieurs examens IRM au cours des dernières années. Elle a lu que le SYNCHRONY 2 pouvait supporter des examens IRM haute résolution sans nécessiter d'intervention chirurgicale** pour retirer l'aimant* et qu'il était couvert par la garantie IRM de MED-EL.*** Elle a immédiatement su que c'était la solution qu'il lui fallait.

Ces profils sont composés à partir des expériences d'utilisateurs réels. Ils ne doivent pas être considérés comme des conseils médicaux ou des recommandations. Ces profils de perte auditive sont conçus pour vous aider à mieux comprendre le cheminement global vers une meilleure audition. L'audition de chacun est différente, vous devez donc discuter avec votre médecin pour savoir quelle solution est la plus adaptée à vos besoins.

* L'implant cochléaire SYNCHRONY 2 est compatible avec la résonance magnétique sous certaines conditions. Les utilisateurs d'un implant cochléaire SYNCHRONY 2 peuvent passer en toute sécurité un examen IRM à 0,2, 1,0, 1,5 et 3,0 teslas en respectant les conditions détaillées dans les instructions d'utilisation.
** Sauf si une intervention est requise pour des raisons diagnostiques.
*** Les conditions générales de la garantie IRM peuvent être consultées ici.

Système EAS

SYNCHRONY pour EAS

La stimulation électro-acoustique combine deux technologies, un implant cochléaire et l'amplification acoustique, pour couvrir l'intégralité du spectre sonore. Si vous avez des difficultés à entendre les sons aigus, découvrez comment l'EAS peut vous aider.

En savoir plus

Récits d'utilisateurs

Vous souhaitez connaître les expériences de vrais utilisateurs ? Consultez notre section Récits d'utilisateurs et découvrez à quoi ressemble la vie avec une solution auditive MED-EL.


En savoir plus

Nous contacter

Vous souhaitez obtenir davantage d'informations à propos de nos solutions auditives ? Renseignez simplement notre formulaire de contact et nous vous recontacterons.

Contact