Types de surdité

Surdité de transmission

Tout problème situé au niveau de l'oreille externe ou moyenne qui empêche la transmission correcte du son est appelé surdité de transmission. Cette surdité est généralement légère ou moyenne, entraînant une perte auditive de 25 à 65 décibels.

Dans certains cas, la surdité de transmission peut être temporaire. Selon l'origine du problème, certains médicaments ou une intervention chirurgicale peuvent se révéler utiles. Le recours à une aide auditive ou à un implant d'oreille moyenne peut également permettre de corriger une surdité de transmission.

Surdité neurosensorielle

La surdité neurosensorielle est causée par un manque de cellules sensorielles (cellules ciliées) ou à la détérioration des cellules dans la cochlée et elle est généralement permanente. Également connue sous le terme de « surdité de perception », la surdité neurosensorielle peut être légère, modérée, sévère ou profonde.

Le recours à une aide auditive ou un implant d'oreille moyenne permet le plus souvent de corriger les surdités neurosensorielles légères à sévères. Les implants cochléaires constituent une solution en cas de surdité sévère ou profonde.

Certaines personnes présentent une surdité neurosensorielle uniquement dans les fréquences aiguës, appelée aussi surdité partielle. Dans ce cas, seules les cellules ciliées à la base de la cochlée sont endommagées. À l'apex, la partie interne de la cochlée, les cellules ciliées, responsables du traitement des fréquences graves, demeurent intactes La stimulation combinée électrique et acoustique, ou EAS, a été spécialement mise au point pour les personnes présentant ce type de surdité.

Surdité mixte

Une surdité mixte est la combinaison d'une surdité neurosensorielle et d'une surdité de transmission. Elle est due à des problèmes au niveau de l'oreille interne et de l'oreille externe ou moyenne. Les différentes options thérapeutiques disponibles incluent la prise de médicaments, la chirurgie ou le recours à une aide auditive ou un implant d'oreille moyenne.

Surdité rétro-cochléaire

La surdité rétro-cochléaire est due à l'absence de nerf auditif ou à un nerf auditif endommagé. Cette surdité est généralement profonde et permanente.

Les aides auditives et les implants cochléaires ne permettent pas de corriger cette surdité car le nerf ne parvient pas à transmettre les informations sonores au cerveau.

Dans de nombreux cas, la mise en place d'un implant auditif du tronc cérébral (ABI) constitue une option thérapeutique possible.

© 2017 MED-EL