Geoffrey Ball

Inventeur du VIBRANT SOUNDBRIDGE

Geoffrey Ball est atteint d'une surdité neurosensorielle depuis un accès de fièvre grave lorsqu'il était enfant. Il a bénéficié d'aides auditives conventionnelles et malgré l'augmentation du niveau sonore qu'offrent ces dispositifs, Ball n'a jamais été satisfait de la qualité du son obtenue. À l'âge de 15 ans, il questionne son médecin ORL sur les aides auditives implantables et l'espoir qu'elles peuvent représenter pour lui. Il apprend alors que ce type de dispositif est en cours de développement et pourrait être disponible d'ici cinq à dix ans. Ce qu'il ne sait pas encore, c'est que 18 années s'écouleront encore avant qu'il ne porte des aides auditives implantables qu'il aura lui-même conçues.

Après des études d'ingénieur à l'université de l'Oregon, Ball travaille comme technicien biomédical pendant huit ans dans un laboratoire en Virginie. Il est amené à travailler dans plusieurs domaines de la recherche auditive et découvre qu'un petit transducteur de signaux permet de reproduire les vibrations de l'oreille humaine. La stimulation de l'oreille moyenne à l'aide de vibrations mécaniques plutôt que d'ondes sonores est appelée « stimulation directe ». Pour Ball, ce phénomène constitue l'élément moteur pour la découverte d'une aide auditive implantable. Il sait alors que ce type de dispositif présentera de nombreux avantages car la « stimulation directe » permet de laisser le conduit auditif libre. Les effets comme l'occlusion ou la distorsion sont éliminés et le son généré est naturel.
 

En 1992, après de plus vastes recherches, Ball est convaincu qu'un transducteur de signaux électromagnétique constitue la meilleure option pour les dispositifs à transmission directe. Fort de ce savoir, Ball passe ses soirées dans son propre laboratoire d'électronique, mettant au point et testant de nouveaux transducteurs de signaux permettant la transmission directe. Un jour, tard dans la nuit et après de nombreux échecs, Ball découvre un système offrant des avantages manifestes immédiats. L'efficacité du transducteur était nettement meilleure que d'autres approches et l'implantation chirurgicale était relativement simple.

« Soudain, je sus. La conception était si simple et permettait de résoudre tant de problèmes ... Je savais que j'avais trouvé, » se souvient Ball.

Après de nombreuses conceptions différentes, l'invention de Ball est brevetée en 1993. La société Symphonix est créée et le transducteur encore amélioré, menant finalement au développement du FMT (Floating Mass Transducer), toujours utilisé aujourd'hui.

Après l'approbation de l'implant d'oreille moyenne en Amérique, Geoffrey Ball est l'un des premiers patients à bénéficier d'un Vibrant Soundbridge.

Un peu plus tard, une deuxième implantation est réalisée de l'autre côté.

En tant que directeur technique chez Symphonix, il consacre son temps à améliorer l'implant d'oreille moyenne. Lorsque Symphonix cesse son activité, la société MED-EL d'Innsbruck en Autriche, acquiert le Vibrant Soundbridge en juin 2003. VIBRANT MED-EL Hearing Technology GmbH est créée afin de commercialiser et de développer l'implant d'oreille moyenne ayant rencontré le plus de succès dans le monde et Geoffrey Ball rejoint l'équipe de VIBRANT MED-EL en tant que directeur technique. Ball vit aujourd'hui près d'Innsbruck avec sa femme et ses trois enfants.

La détermination de Geoffrey Ball a aidé de nombreuses personnes présentant une surdité de transmission ou une surdité mixte à travers le monde. Son invention permettra encore à un grand nombre de personnes d'entendre les sons de la vie.

« Je rêvais d'améliorer ma qualité de vie et celle de tous ceux devant vivre en étant sourds », déclare Ball. « Le fait de pouvoir aider d'autres personnes souhaitant profiter de tous les aspects de la vie, comme moi, de communiquer avec leur famille, leurs amis et leurs collègues, ce qui était auparavant impossible, me procure un sentiment de joie indescriptible. »

En 2002, Geoffrey Ball a reçu le prix Annunzio de science et de médecine
(2ème place), en 2000, il a été désigné Ingénieur de l'année et il a gagné le « Sci3 Silicon Valley entrepreneur award » en 1998.

© 2017 MED-EL